'Jour après Jour - Asie'

Asie, c’est fini !

admin avril 5th, 2008

On s’est quitté au Laos, là où nous avons repris le chemin de Bangkok, cette capitale frénétique. Nous y avons découvert une autre face de la ville, celle du CBD, des grands buildings et immenses centres commerciaux où se bousculent une foule d’adolescents à la recherche de l’accessoire technologique dernier cri et les minettes à l’affût de la dernière collection à la mode. Un tout autre monde que celui qu’on connaissait des quartiers chinois et indiens où la population se mêle, se frôle et s’entasse sans ces petites ruelles odorantes où la bouffe et les vêtements ne coûtent que quelques pièces (pour nous autres occidentaux, je m’entends).
Donc après avoir passé une belle semaine avec Stephen, suisse australien et Goya, coréenne, nous prenons la route pour la Malaise et plus précisément pour la petite île méconnue de Pangkor. Un petit bout de paradis où les Malaysiens de toutes origines, malaise, chinoise et indienne viennent passer leurs vacances et leurs week-end. Une atmosphère différente des îles du sud de la Thaïlande, conçues et aménagées pour les touristes étrangers. Là aussi de belles rencontres, des malaysiens en vacances pour les soirées karaoké et poker, des étudiants français vivant à Kuala Lumpur qui nous accueilleront chez eux pour notre dernière nuit en Asie et puis des rencontres plus effrayantes telles le scorpion, les énormes varans et les singes…
Voilà c’est fini, on est un peu triste de quitter cette contrée où il nous reste encore tant de choses à découvrir et en même temps soulagés de pouvoir poser nos sacs dans un autre coin de paradis, nous voilà à l’île de la Réunion, bonjour la famille, ça fait drôlement plaisir de retrouver des êtres connus et familiers… De bons moments en perspective avant le “grand” retour.

Bien à Vous.

Album “Bangkok - Pangkor”

Lao-Lao au Laos

admin mars 19th, 2008

La haut sur la montagne, placé entre la Thaïlande, le Vietnam, le Cambodge, la Chine et la Birmanie, le Lao(s), avec un “s” silencieux rajouté par les français, est un pays indépendant depuis 1953, longtemps tiraillé entre la France et la Chine. D’ailleurs la culture française est répandu dans le pays et il n’est pas rare d’entendre un ancien parler le Français, ou alors de découvrir au coin des rues, des villes telles Luang Prabang, les vestiges de l’empire colonial français se mélangeant à souhait avec les temples Bouddhistes, et il faut dire aussi, chose qui nous à surpris la première fois, c’est qu’ici les gens jouent régulièrement à la Pétanque !
Nous voilà donc à la frontière entre la Thaïlande et le Laos, on traverse le Mékong et nous voilà dans un autre pays, les voitures roulent à droite, les maisons sont différentes et les officiers pour le contrôle des visas et passeports ont un bureau d’écolier et un parasol pour office! Nous voilà donc au Laos, n’existant que très peu de route entre la frontière Huay Xai et Luang Prabang, le meilleur moyen d’atteindre cette ville est un voyage de deux jours en bateau sur le Mékong. C’est l’occasion de découvrir les magnifiques décors qui l’entourent, entre rochers aiguisés plantés au milieu de l’eau, montagne couverte de forêt dévalant à pic dans la rivière et enfin les petits villages cachés où l’on voit souvent les enfants courir sur le sable fin au passage du bateau et les buffles enfoncer leurs têtes sous l’eau pour bénéficier d’un peu de fraîcheur. La traversée est aussi l’occasion de ravitailler ou échanger du matériel et des vivres avec les villageois.
A Luang Prabang nous flânons dans les rues paisibles, une nette différence avec la Thaïlande, ici les gens sont très calme, tout ne se fait pas dans la précipitation. On goûte les mets locaux, visite la magnifique cascade, les vieux temples et passons nos soirées à discuter ou jouer avec d’agréables rencontres autour d’un traditionnel barbecue lao. Par la suite nous prenons un bus pour rejoindre la capitale Vientiane (201 000 hbts petite capitale…), la route escarpée entre ces deux villes est magnifique, les montagnes sont très hautes et on à l’impression que l’homme à travaillé le côté artistique de celles-ci en y taillant des pics impressionnants, le résultat est époustouflant…
Quelques jours à Vientiane, pour découvrir les Champs Elysée version Lao (avec un arc de triomphe au bout ), les boulettes de riz frit avec à l’intérieur des herbes et des cacahuètes mélangés avec de la salade…. hum, et enfin le monument national dorée entièrement à l’or fin. Encore un peu de route pour la suite pour rejoindre Paksé au sud du pays, au prend un bus sauf que cette fois le bus est un Bed Bus (comme les trajet se font souvent pour une nuit ). D’ici nous irons visiter non loin l’ancien Temple de Wat Phu, site inscrit au patrimoine mondial, à Champasak. L’Ancien temple Khmer est aujourd’hui en ruine mais cela n’enlève rien au charme du site entouré de grand arbres et de frangipaniers qui donne au lieu un côté quelque peu mystique… Nous avons terminé notre séjour au Laos sur les 4000 Island, à la frontière avec le Cambodge, le Mékong se divise ici en une multitude de petites branches donnant lieu à toutes ces îles et îlots. Don Det est une de ces îles, sans electricité, juste un petit bungalow en bambou fabriqué traditionnellement et le son des oiseaux et des différents animaux présent sur l’île, un petit bout de paradis sur terre. Et comme toutes les bonnes choses ont une fin nous avons quitté le Laos pour rejoindre la Thaïlande et notamment Bangkok, dans un train de nuit surpeuplé en troisième classe où tout le monde se dort les uns sur les autres entre sacs de riz et… sac de riz, pas de doute nous sommes bien revenus en Thaïlande. Après le pays des millions d’éléphants, retour au pays du sourire.

Album “Laos” 

Thaïland - Oh my Buddha !

admin mars 4th, 2008

Sawa diì kaà

Encore une petite vérification sur notre passeport mais oui c’est bien ça notre visa pour la Thaïlande expire dans quelques jours, et oui déjà un mois passé dans ce pays d’une grande diversité. Commençons par le sud puisque c’est par là que nous sommes arrivés, direction donc les plages de rêve sur des îles paradisiaques. Bon c’est tout de suite moins le paradis en ce qui concerne les bus, les tùk-tùk, bateaux et autres transports, rares sont les fois où ceux-çi sont arrivés en temps et en heure à l’endroit prévu, encore que l’heure prévue est plus souvent respectée que le lieu d’arrivée qui consiste souvent en un bord de route totalement inconnu qui oblige donc à prendre un taxi pour se rendre pour de bon à l’endroit escompté. Enfin bon tout cela ne fait que rajouter du bonheur et du soulagement quand on arrive dans un charmant bungalow (après quelques heures de marche sous un soleil de plomb pour s’entendre dire tous les dix mètres que les guest houses et bungalows sont pleins, arghhh!). Vous pouvez donc constatez que nos deux hobbits sont très organisés et préparés ! Tout ça pour dire que j’ai oublié de vous dire où tout cela se passe, nous sommes à Ko Lanta, île située sur la côté ouest. Très joli, mais rien de très sauvage comme veut nous faire croire la “télévision”, une île plutôt pleines de touristes entassés dans des resorts énormes tenus par des occidentaux. Nous louons donc un scooter pour partir à la découverte de l’île et aller se perdre dans la jungle. On décide ensuite de remonter vers le nord donc halte à Ko Phi Phi, une île vraiment paradisiaque, décor de cartes postales, sable blanc et eau turquoise puis direction Pukhet. Ici nous ne resterons que dans la ville et ne préférons pas visiter les plages qui paraît-il sont bétonnées et bondées, on profitera donc de la vie locale de Phuket avec ses immenses marchés nocturnes où l’on trouve forcement quelque chose de bon à s’acheter. Nous changeons ensuite de côte, direction Ko Tao, en passant par les îles de Ko Samui et Ko Pha-Ngan. Ici aussi c’est le paradis et nous en profitons pour passer notre diplôme de plongée, des moments magiques, une ambiance géniale, de belles rencontres (aquatiques et humaines!), une île magnifique à découvrir en scooter également car ici ça monte et ça descend inlassablement.
Voilà pour le sud, on en a bien profité mais on a pas vraiment l’impression d’être en Thaïlande, donc on a hâte de monter dans la partie nord du pays, mais avant halte à Bangkok pour retrouver Emilie et Jérôme. On passera une semaine dans cette capitale pour le moins effervescente et polluée il faut bien le dire, on passera entre autres par les nombreux temples de la ville, les marchés flottants, le Grand Palais, Ayuthaya, les marchés locaux, floraux et touristiques comme la très connue Kao San Road et puis toutes les petites gargotes où il fait bon humer les contenus des gamelles avant de jeter son dévolu sur l’une d’entre elles. Attention parfois ça pique!
Enfin on y est, on prend le bus de nuit pour le nord, direction Chiang Mai, ici la nourriture est différente, le dialecte est différent, l’artisanat et les marchés locaux très différents aussi, bref on est ravis. On arpente les rues de cette ville dont le centre se trouve dans un carré encerclé par des douves, la principale attraction ici est la visite des centaines de temples de la ville donc on ne lésine pas et à chaque fois on en reste bouche-bés. On en profitera ensuite pour prendre une journée de cours de cuisine thaï, un vrai régal, promis on vous fera essayer en rentrant, PadThai, Papaya Salad, Sticky Rice witth Mango, Curry Paste, Coconut Milk Soup et autres Fried Rice, Noddles, etc. Yam Yam, c’est trop bon…
Et puis pour finir, on part pour un trek de trois jours dans le parc national avoisinant où il y a le plus haut sommet de Thaïlande. Là on n’est pas déçus, au programme, randonnées dans la jungle, baignade dans des cascades, balades avec les éléphants, bamboo rafting mais le plus importants restera les rencontres avec les villageois qui nous ont accueillis, avec qui nous avons cuisinés, dancés, chantés et bien sûr bus du rice wine. Des moments inoubliables.
Voilà c’est fini il ne reste plus que deux jours avant de partir alors que peut-on bien faire pour cette dernière soirée, et ben une petite séance de massage thaï pour les filles après s’être gavées sur le marché local et puis une petite soirée boxe thaï pour les mecs, tout le monde y trouve son compte.
Il est temps de se quitter, à bientôt la Thaïlande, bonjour le Laos.

Album “Sud de la Thaïlande”

Album “Bangkok et ses environs”

Album “Nord de la Thaïlande”

Album “Trekking - Thaïlande”

Malaysia - Des couleurs aux épices

admin février 6th, 2008

Selamat Petang

Après avoir saluer la terre rouge, nous arrivons au crépuscule en terre Malaisienne. A l’aéroport de Kuala Lumpur nos deux hobbits tentent tant bien que mal d’éviter les pièges offerts aux touristes fraichement arrivés et déboussolés par un changement d’horaire ou alors par une dépressurisation douloureuse dans l’avion (comme ça été le cas pour moi). La chaleur asiatique est au rendez vous et une fois le pied dehors la pluie chaude vient nous doucher, peu importe on se met à la recherche d’un hôtel dans cette ville inconnue. Ici c’est la course aux scooteurs et aux bus de villes et il est parfois dur de traverser une simple rue. C’est dans le quartier chinois que nous trouvons une chambre, en ne regardant pas par la fenêtre car peu de chambres ont des fenêtres ici, mais du bar sur le toit de l’immeuble, on aperçoit dans une rue toute proche la frénésie colorés et les senteurs épicés d’un marché. Malgré la fatigue il nous est dur de résister à l’appel de ce marché local. Remis du décalage aussi bien culturel que temporel, on se laisse entrainer dans les tours-jumelles les plus impressionnantes du monde, Petronas Twin Towers, un balcon pendu au milieu du vide permet de naviguer tranquillement entre les deux tours. La visite du balcon nous offrira une superbe vu sur KL (Kuala Lumpur appelé ainsi par tout le monde ici). Le lendemain nous voilà presque prêts à partir vers d’autres contrées mais avant une visite des lieux spirituels s’impose, nous irons en premier lieu aux Batu Caves, magnifique temple bouddhiste à l’intérieure même d’une immense grotte, un monsieur nous dit qu’on est ici une semaine trop tard car la semaine d’avant il y avait le THAIPUSAM. C’est exactement la même fête à laquelle nous avions assistés à Singapour il y a un an maintenant (voir le post sur Singapour et les processions religieuses). On croisera ici de nombreux singes autour de l’immense représentation du bouddha debout. S’en suit une visite d’un temple chinois aux cœur de la ville et enfin un autre temple bouddhiste dont le nom est SRI MAHAMARIAMNAM TEMPLE. Nous avons ensuite pris le bus de jour pour rejoindre la Thaïlande, 10 heures de bus avec quelques stop aux points d’immigration et nous voilà lâchés à HAT YAI dans l’arène des tuk-tuk infernaux qui nous feront passer un bonne partie de la soirée à courir a droite et à gauche dans la ville (c’est très dur d’arriver à bon port avec les tuk tuk encore plus si t’a un sac sur le dos, si tu demandes la station de bus ils s’amèneront à une agence de bus de leurs amis pour que tu achètes un ticket chez eux.. très drôle surtout quand tu vois le prix du ticket, enfin comme d’habitude avec les Thaïs tout cela ce fait dans la bonne humeur et avec le sourrire :-) ). Enfin nous trouverons la réelle station de bus et prendrons un bus de nuit qui rejoint Krabi et encore une fois on se retrouve lâchés à deux heures du matin mais cette fois en dehors de la ville…

Comment nos hobbits ont pu rejoindre la ville et trouver un hôtel ?

La suite aux prochaines épisodes.

Petite précision pour donnez des nouvelles fraiches nous sommes à Phuket et partons dans quelques jours à Ko Tao pour passer le diplôme de plongée.
Terima Kasi

Album “Malaisie”