Fraser Island

admin mai 31st, 2007

Accompagnés de quatre acolytes, nous préparions une étape importante dans notre quête de l’Australie, la découverte de Fraser. Oui mais voilà sur Fraser Isand “The Hobbit Van” ne peut pas rouler car l’île n’a aucune route, enfin si il y a des route mais pas de bitume, que du sable. Nous avons donc pris possession de notre fidèle destrier , dont le nom était LAND ROVER DEFENDER 4X4, je sais ça fait pas très féerique comme nom mais passons ce détail sans importance. Enfin prêt nous avons pris le bateau qui nous à permis de rejoindre la côte de Fraser, nous nous sommes enfoncé dans le coeur de l’île découvrant une véritable jungle ensablée avec une végétation épaisse.

Les sentiers sableux nous ont transporté jusqu’au lac Mc Kenzie, où le triomphe naturelle était à son comble, pour vous dire un lac se formant grâce aux feuilles des arbres tombées sur le sable fin et blanc, qui d’années en millions d’années je suppose a permis la réalisation de ce lac d’un bleu limpide sur ses abords. Puis, lorsque vous prenez un masque vous comprenez rapidement pourquoi la couleur devient noir après le bleu, après une descente plus qu’abrupte on aperçoit les feuilles qui tapissent toujours le fond du lac. Déjà abasourdis par la beauté de cet endroit nous avons rejoint notre monture pour parcourir l’île et rejoindre la côte est qui donne sur l’immense océan, nous avons galopé le long de cette énorme plage évitant le plus possible les marrées car nombres d’aventuriers on y ont laissé des carcasses de 4×4, notamment nous nous sommes retrouvés sur la plage à une heure tardive pour la marré et devant un énormes trou transformé en ruisseau d’eau, mais point de peur nous avons traversé ce passage difficile avec brio (alors je raconte ceci pour la forme, en réalité c’est moi qui conduisait et je n’ai pas eu le courage de passer outre ce passage, j’ai donc laissé le volant à Flo qui était confiant et qui à bien assurer sur cet obstacle… voilà pour le fond). Après tant d’aventures trépidantes nous avons trouver notre campement où seuls et éloignés des autres aventuriers nous nous sommes installés sur la plage protégée par une petite dune. Nous avons fêté comme il se doit notre passage sur l’île en tentant de bien sûr minimiser l’impact sur l’écosystème (je sais en 4×4 c’est pas l’idéal mais bon). Cela dit, les découvertes de la journée n’étaient pas finies lorsque après avoir mangé et trinqué à la santé de l’île, nous nous sommes rendus sur la plage et je ne saurais malheureusement expliquer ce phénomène étrange, sous la pression de nos pas, le sable se mettait à scintiller comme brillent les étoiles dans le ciel, un spectacle surnaturel (où alors en australien “It was fucking bizar”). Suite à cette découverte nous avons tenter de faire briller toute la plage et surtout débattu longuement (et en vain) sur la raison de ce phénomène, nous en sommes arrivés à plusieurs réponses, tout d’abord les algues qui produisent une réaction chimique sous nos pas ou bien du plancton qui scintille ou alors le passage des pneus sur la plage qui pourrait déposer une substance!!! Pour ma part je pense plutôt que nous avons marché sur le toit du monde et sous nos pas nous arrivions à voir au travers quelques brèches les lueurs de nos voisins d’en dessous, vos lueurs.

Après une nuit la tête remplie de belles images nous avons continué notre périple jusqu’à la pointe de l’île, Indian Heads qui offre une vue majestueuse sur l’océan, l’île et ses merveilles naturelles. Nous avons crapahuté encore deux jours de plus à travers les nombreux lacs, forêts, trous d’eau, rivières, plages et déserts que regorge ce petit bout de terre, plus grande île de sable au monde. Je vous laisse découvrir tout ceci en photos je pense que les images parlent d’elles-mêmes.

Nous avons passé trois jours extraordinaires avec une superbe équipe, chacun ayant pris son pied au volant du 4×4, et chacun a eu droit au, excusez moi l’expression, “cassage de cul” à la place arrière du véhicule.

Nous avons terminé notre trip par un super barbecue à l’australienne avec dans les assiettes un rump steak (de 400g par personne) en forme de l’Australie….

Album “Fraser Island”

8 Responses to “Fraser Island”

  1. Iron 31 mai 2007 at 7:06

    Quel réveil (ben oui, Nanoemie site, depuis 4 mois c’est un reflexe matinal, une priorité, l’avant pipi, douche et petit déj!)
    Eblouie par tant de turquoise…
    Eblouie par votre récit…
    Eblouie par vos mines radieuses…
    Merci pour cet aujourd’hui qui chante !

  2. Papaanonymeon 31 mai 2007 at 11:23

    Bonjoir les ptits bouts !
    tout d’abord une précision en réponse au message d’ IR du dessus, je ne viens pas de me lever et découvrir votre récit et les photos qui l’accompagnent , mais moi le matin c’est mon ordinateur perso( nom de code C.E.R.V.O) qu’il faut que je mette en route avant de démarrer la journée ! LOL :-)
    BON
    vous arretez pas de nous énerver avec vos récits et vos photos de 4×4 dans la dune blanche et maintenant “le sable se mettait à scintiller comme brillent les étoiles dans le ciel, un spectacle surnaturel (où alors en australien “It was fucking bizar”).

    Petite scène de la vie quotidienne entre Papaanonyme et Mamanconnue

    lui “Arrétez! arrétez! on n ‘en peux plus! ”
    elle “Calme toi, papy, tu vas faire monter ta tension, et prends tes gouttes!”
    lui ” je veux y aller, je veux y aller ”
    elle ” Mais oui, j’ai pris les billets, on part fin juillet”
    lui ” youpiiiiiiii! , alors je pourrai moi aussi courir dans la dune blanche, donner des coups de pieds dans le sable pour m’asperger d’étoiles scintillantes, me baigner dans de l’eau turquoise et marcher sur les mains comme y font sur les photos ”
    elle ” Mouai! déja que t’es tombé sur la tête ”
    lui ” dit, si on emenait juline ! ”
    elle ” mais oui, c’est fait , elle part avec nous ”
    lui ” et nousa ussi bientot on sera sur les photos !”

    grosses bises à vous deux ( j’avais pas envie d’être sérieux , aujourdhui !)

  3. dam'son 31 mai 2007 at 11:40

    J’arrive à l’instant au travail, je jette mon coup d’oeil quotidien sur votre site et là je vois ce post concernant Fraser Island… Je manque de m’étrangler avec le jus de chaussette insipide que les gens d’ici osent appeller du “café”.

    Assis devant mon écran je peux presque sentir la brise du large s’engouffrer dans mes cheveux, le sable épouser la plante de mes pieds dans une granuleuse caresse, le chant des dunes qui jalousent les vagues turquoises et l’odeur des arbres qui murmurent et dansent dans l’ombre fraîche de la grande forêt . Vous avez l’immense privilège de silloner des terres où l’homme n’a pas tout gaché, vous évoluez sur des pages vierges, des sanctuaires de nature brute qui inspirent le respect, l’humilité et sèment dans l’ âme de sublimes graines de poésie.

    Quant aux lueurs que vous avez foulées, j’ai ma petite idée, en tout cas c’est trés inspirant , follement lyrique,et ça sera utilisé dans mon roman.

    Je comprend que le peuple aborigène n’ait pas ressenti le besoin de se sédentariser et de construire d’insignifiants monuments à la gloire de leur panthéon, lorsque je voit la beauté et la pureté des paysages que vous traversez je ne peux que comprendre cette mythologie du dreamtime, cette approche du monde extérieur unique qui a conduit plusieurs groupes d’hommes à vivre en parfaite intelligence avec leur milieu.

    C’est une véritable honte pour moi d’être européen lorsque je pense aux ethnies pleines de sagesse et aux peuplades équilibrées que nous avons décimées pour etendre la pestilence de notre mode de vie écoeurant, énergivore, anihilateur de rêve, saccageur de biodiversité, vide de toute forme d’éthique et bassement matériel.

    Laissez le rêve dévorez votre vie comme vous êtes en train de le faire, je met le feu à ma vile entreprise et je vous rejoint tout nu avec un didjeeridoo pendu aux lèvres.

    Je vous embrasse bande d’enfoiré

    Damien Saillet from france

  4. Papaanonymeon 31 mai 2007 at 17:14

    DAM S
    je suis d accord avec ton passage “C’est une véritable honte pour moi d’être européen lorsque je pense aux ethnies pleines de sagesse et aux peuplades équilibrées que nous avons décimées pour etendre la pestilence de notre mode de vie écoeurant, énergivore, anihilateur de rêve, saccageur de biodiversité, vide de toute forme d’éthique et bassement matériel.” MAIS QUAND MEME, ILS NE L ONT PAS FAIT A PIEDS LA DECOUVERTE , MAIS EN 4X4
    COMME QUOI TOUTE PENSEE A SES LIMITES QUAND IL S AGIT DE MARCHER A PIEDS !
    BISOUS

  5. Stéphaneon 31 mai 2007 at 20:33

    Bon ben là… j’hésite : suicide ou billets d’avions ???
    Merde ici il pleut et puis… non mais là vous êtes vraiment là-bas ? p___n ! bon on va la jouer positif, phrase d’enfant découvrant ces images sans qualificatifs connus avec les yeux ouverts plus grand que ces paupières :
    - “papa, quand je serais grand comme métier je veux plus faire pompier, je veux faire nano et comme lui aller faire/voir tout ça”
    Réponse du père (peut être trop con) :
    - “mais non mon fils, quand tu seras grand tu feras pompier parce que nous n’aurons plus que des feux à éteindre et tout ça n’existera plus…”
    Voilà comme ça il y a les deux composantes de mes pensées : l’espoir c’est sûr et le réalisme j’espère pas.
    [père “peut-être trop con” car quelque part il brise le rêve de son enfant, et ça c’est pas bien]

    Allez, profiter va, la terre tourne et je suis sincérement heureux pour vous.

  6. Stéphaneon 31 mai 2007 at 20:36

    Ah au fait : faire croire à Noémie qu’elle conduit le 4×4 en lui collant un volant côté passager, c’est vraiment pas sympa pour elle, mais en plus la prendre en photo pendant qu’elle croit conduire c’est pire …
    Comment ?
    Ah oui l’Australie était anglaise, c’est pour ça. Et ben j’ai rien dit alors… ;-)

  7. séveon 01 juin 2007 at 16:35

    Coucou à vous !

    Le récit de vos derniers jours fait plus qu’envie … et les photos que du bonheur !!! minette tu m’impresionnes au volant .. aie aie aie …mais qu’est ce que je fou dans mon canap (snif .. ) ferai bien un p’tit saut chez vous … et dire qu’il y a des chanceux qui vont vous rejoindre d’ici peu !!!! c pas juste ….
    Je vous embrasse fort tous les deux,
    a trés vite !

  8. myncsebybrurnon 09 fév 2008 at 3:17

    Hello!
    Nice site ;)
    Bye