Absolutely breathtaking Tasmania…

admin janvier 19th, 2008

Tasmanie, à couper le souffle…

Une île à hauteur des 40 èmes rugissants, située au sud de l’Australie, elle paraît toute petite à côté mais la diversité et la richesse dont elle regorge font de ce bout de terre un paradis naturel, composé de kilomètres de plages désertiques, de forêts humides, de roches enflammées, de rivières abondantes, de cascades vertigineuses, et de lacs d’altitude au milieu de montagnes biscornues et déchiquetées… Sans parler des innombrables possibilités de randonnées qu’offre la Tasmanie avec pour se distraire une quantité d’espèces animales et végétales qui vous font vous arrêter tous les cents mètres pour observer…

Il y aurait définitivement trop de choses à dire sur chaque endroit exploré donc en résumé un petit carnet de route ci dessous et surtout l’album photo “Tasmanie”…

25 décembre : départ de Port Melbourne à bord du Spirit of Tasmania, un bateau magnifique mais des sièges peu confortables pour une longue nuit de traversée…

26 décembre : Arrivée à Devonport, direction le Narawntapu National Park, balade jusqu’à Archers Knob. Exploration de la Tamar Valley et la route des vins jusqu’à Green’s Beach et West Head Lookout.

27 décembre : Découverte de la ville de Lauceston, changement du pare brise du van avant que celui ci ne nous explose à la figure, petite fissure devient grande, à ce stade là du voyage et une semaine avant de vendre le van, pas de risques inutiles… Après midi à Cataract Gorge, marche jusqu’au deuxième “Suspension Bridge” et retour par la Duck Reach Power Station, tranche de rigolade en regardant les “vieux” sur le télésiège surplombant le bassin soi-disant le plus long du monde en temps ou en distance je ne sais plus mais ce que je sais c’est qu’ils ne sont jamais venus dans les Alpes !
Découverte des St Columba Falls au crépuscule et campement au bord de la plage.

28 décembre : Petit tour par la ville de St Helens avant de découvrir la magnifique Bay Of Fires. Une petite marche pour découvrir un superbe point de vue de St Helens Point avant de dévaler les Peron Dunes en bodyboard, funny ! Trempette des pieds dans le Apsley River Waterhole situé dans le Douglas Apsley National Park et direction Friendly Beaches pour une session de bodyboard dans la mer cette fois et petite nuit avec les wallabies autour du van.

29 décembre : Le magnifique Freycinet National Park et la parfaite WineGlass Bay, on est partis pour une marche de plusieurs kilomètres, à mi-chemin, sur les Hazards Beachs, on fait la rencontre de la famille “guedin”, partis depuis 5 jours à quatre sur un canoë, les deux adorables petites filles Shani et Xenthea n’en pouvant plus d’être sur l’eau ont cédé leurs places à Vivien pour finir le trajet avec John jusqu’à HoneyMoon Bay. Ni une ni deux, Vivien est habillé, préparé et initié par Rachel qui les pousse à l’assaut des vagues. Un super moment pour lui et pour moi aussi qui finit du coup les 6 km de marche restante avec Rachel et les filles, un vrai régal… Merci à eux.

30 décembre : Petit tour au travers de la Tasman Peninsula, arrêts au Tessallated Pavement, Tasman Arch, Tasman Blowhole et Devils Kitchen, de drôles de formations rocheuses dans le Tasman National Park. Nous descendons ensuite jusqu’à Port Arthur, site historique et célèbre centre pénitencier où l’on a enfermé de nombreux prisonniers à partir des années 1830. C’est devenu rapidement la plus fameuse des attractions touristiques de Tasmanie, du coup au vue du parking et des prix d’admission nous regardons tout cela de loin et remontons vers la ville de Sorell. Nous allons passer la soirée à Hobart, capitale de l’état, car nous avons entendu parler du festival d’été qui s’y déroule, au programme dégustation culinaire (plus de 70 stands) et spectacles de rue, tout ce dont on a besoin.

31 décembre : Journée à Hobart, balade le long du port où arrivent les bateaux en compétition du “Sydney Hobart Yacht Race” et nous flânons toute la journée en regardant les spectacles de rue où les acrobates réalisent leurs performances sous une chaleur assommante. On fait quelques achats pour le réveillon et nous montons rejoindre le club des vans, caravanes, campings cars et motorhomes, tous installés sur la colline qui surplombe la ville et qui offre une superbe vue sur les feux d’artifice du nouvel an. Bonne Année à tous !

1er janvier : Dur réveil, on prend quand même la route dans l’après midi pour visiter le sud d’Hobart puis on décide de tirer jusqu’à Strahgordon. Sur la route nous faisons halte au Mount Field National Park pour se balader aux Russell Falls et sur la Tall Trees Walk. Ca suffira pour aujourd’hui, une petite partie de pêche (vaine) dans le lac Pedder et dodo !

2 janvier : Le barrage de Gordon Dam se profile devant nous, c’est impressionnant, 140m de haut, barrage hydroélectrique avec centrale électrique sous-terre. Certes le barrage représente 35% des capacités de stockage énergétique mais alors quand on voit à quel point le niveau de l’eau de ce magnifique lac a baissé ça laisse perplexe et en proie à de nombreuses questions écologiques. Vivien a bien essayé de se renseigner auprès des centres d’information mais les réponses restent … .
Sur le retour on s’arrête dans parc animalier qui recueille des animaux blessés, abandonnés ou orphelins qu’ils remettent en liberté une fois rétablis. Nous n’aimons pas trop les “zoos” mais nous ne voulions pas partir de Tasmanie sans voir un des célèbres diables “vivant” car des morts il y en a tout le long des routes. Du coup on choisit ce parc là pour son caractère “Keep Wildlife Wild” et nous rencontrons des espèces locales encore inconnues pour nous et les fameux Tasman Devils qui n’ont rien à voir avec le Taz qu’on connaît tous…
La journée se termine par une balade au Lake St Clair et une nuit au bord du Lake King William.

3 janvier : Direction le Nord Ouest de la Tasmanie via le Franklin - Gordon Wild Rivers National Park : Franklin River Nature Trail, Frenchmans Cap, Donaghys Hill et Nelson Falls. Arrivée plus que surprenante dans la ville de Queenstown avec ses mines ouvertes et ses paysages lunaires, ne parlons pas de la route plus escarpée à chaque virage. Mais soyons pratiques, on ne tarde pas et on file à Strahan car on sait de source sûre qu’il y a des douches chaudes et cela fait déjà 7 jours sans douche et oui c’est ça aussi la vie en van. Puis comme on est tout propre et bien on s’arrête au Henty Dunes histoire de se rouler dans le sable et de faire du bodyboard, vidéo à l’appui.

4 janvier : On se lève de bonne heure pour passer la journée à Craddle Mountain, on part pour une grande balade en oubliant de prendre un pique-nique, du coup fait quand même le grand tour mais sans l’ascension du sommet. Les paysages sont magnifiques de tous les côtés et on envie les marcheurs en départ pour l’Overland Ttrack, cinq à huit jours de rando pour arriver jusqu’au Lake St Clair. Rien que pour ça on reviendra en Tasmanie un jour ! Le soir nous voilà à Burnie donc petite soirée au bord de la rivière à guetter des ornithorynques. Notre patience a finalement payée, sont trop drôles ces petites bêtes.

5 janvier : Toujours à Burnie, nous en profitons pour faire changer les pneus du van, c’est qu’on le bichonne avant de le vendre et puis on achète nos billets d’avion pour l’Asie. Une fois toutes ces “formalités” réglées on part visiter Winyard et son marché puis en route pour Stanley et son rocher The Nut, sur le retour petite pause au Rocky Cape National Park.

6 janvier : Boat Harbour Beach, tient y’a du monde dans l’eau, les vagues sont pas mal du tout, ce sera notre dernière session de bodyboard en Australie… Mais bon on ne peux pas rester là indéfiniment, il est bientôt temps de rentrer donc retour sur Burnie, arrêt gustatif à la Cheese Factory puis à la Chocolate Factory et arrêt créatif à la Paper Factory. C’est notre dernière nuit en Tasmanie, on dort où ce soir ? Allez on retourne au Narwantapu National Park, là où on était le premier jour pour revoir tout pleins de wallaby partout et des wombats, trop génial.

7 janvier : On traîne encore au parc avant de se diriger doucement vers Devonport où le gros bateau nous attend pour nous ramener à Melbourne. Merci la Tasmanie ! Bye Bye

Album “Tasmanie”

7 Responses to “Absolutely breathtaking Tasmania…”

  1. Iron 19 jan 2008 at 21:40

    Un vrai roman, à lire et à relire…
    Des images fabuleuses…
    Le poids des mots, le choc des photos
    Paris Match peut aller se rhabiller!!!

    ( Fred, suis encore prems… on vous expliquera les hobbits )
    Biz

  2. Stéphaneon 21 jan 2008 at 21:25

    hummmm… fooooo…
    (inspiration… expiration…)
    hummmmmmm… foooooooooooooooo…
    (inspiration longue… expiration longue…)
    FAIT CHIER ! ! ! c’est trop bo et c’est pas juste pourquoi pas moi, je veux aller là bas, c’est trop classe je suis pas d’accord keskegefouhici ???? :-(
    Mode énervé OFF

    Dites moi, quand vous allez revenir ici, les photos à tout bout de champ vont pas vous manquer ???
    (héhéhé… )

  3. julineon 24 jan 2008 at 19:11

    pas mal cataract gorge, est ce parce que l’on n’y voit pas grand chose? jeux de mot, une petite pensée pour fred…
    desolé je ne deconnecte pas je suis en stage d’ophtalmo…

  4. julineon 24 jan 2008 at 19:19

    je vois que les petits dejeuners sont toujours les mêmes…

  5. papaanonymeon 25 jan 2008 at 20:22

    A stéphane (d’après la)tirade du nez (cyrano))

    Ah ! Non ! C’est un peu court, jeune homme !
    On pouvait écrire… Oh ! Dieu !… Bien des choses en somme.
    En variant le ton, -par exemple, tenez :
    Agressif : “Peu !, ils nous en mettent plein le nez ,
    Mais en France aussi y a des beaux paysages !”
    Amical : “Que c’est bien, à votre age :
    de vivre cette aventure magnifique !”
    Descriptif : “C’est beau!…!… C’est magique!…
    Que dis-je, magique?… C’est simplement Grandiose!”
    Curieux : “Mais c’est quoi cette chose ?
    Platypus, qui flotte dans les vertes eaux ?”
    Gracieux : “Aimez-vous à ce point les Minots
    Que paternellement vous vous préoccupâtes
    De vite les virer de leur kayak ?”
    Truculent : “Ca, monsieur, lorsque vous pagayez,
    vos petits bras sont ils assez allongés
    pour que le bateau puisse avancer ?”
    Prévenant : “Gardez-vous, lorsque vous marchez
    du soleil, pour ne pas prendre une insolation !”
    Tendre : “mais qu’est ce qu’ils sont mignons
    en photo, ces petits wombats !”
    Pédant : “Ce diable, comme vous le nommâtes
    du son nom latin, Sarcophilus harrisii
    On ne le trouve plus qu’en Tasmanie !”
    Cavalier : “Quoi, hobitts, la marche est à la mode?
    Pour perdre des kilos, c’est vraiment très commode !”
    Emphatique : “Aucun mot ne peut, ILE magistral,
    la décrire toute entière dans ses moindres détails .
    Dramatique : “Ces cailloux Rouge comme ils saignent !”
    Admiratif : “Ces feux d’artifices, quelles enseignes !”
    Naïf : “Mais la Tasmanie, c’est tout petit ?”
    Respectueux : “Souffrez, monsieur, qu’on les salue,
    C’est là ce qui s’appelle du spectacle de rue !”
    Campagnard : “Hé, ardé ! C’est-y un rat? Nanain !
    C’est queuqu’un’ Quoll à queue courte que l’on a peint !”
    Militaire : “En avant l’Australie !”
    Pratique : “Avez-vous gardez du papier de Burnie ?
    Assurément, c’est très bien pour aller au Pot !”
    Enfin parodiant Goldman et ses mots :
    ” Puisque votre maison
    Aujourd’hui c’est l’horizon Dans votre délire
    Essayez d’apprendre à revenir –«
    Voila ce qu’à peu près, mes petits, je vous aurai dit
    Si j’avais un peu de lettres et d’esprit :
    Mais d’esprit, ô le plus lamentable des êtres,
    je n’en eu jamais un atome, et de lettres
    Je les ai emprunté à Slavinien CYRANO
    Pour écrire dans ce post quelques mots
    Et servir, devant toute la galerie,
    Une dernière fois mes plaisanteries.

    bisouilles à toutes et à tous

  6. arriere-trainon 28 jan 2008 at 7:38

    How u doing mates?? pas mal votre trip en Tassie. J’ai lu entre les lignes car c’est trop long pour moi…. vous en etes ou maintenant??? Moi je suis sea kayak guide dans Abel Tasman NP dans le nord de l’ile du sud en NZ. C’est de la bombe. Kayak tout les jours au milieu des otaries et des manchots dans un parc magnifique!!! Les kiwis sont trop cool. Ici, le “no worries, mate” est remplace par le “sweet as, bro”, pas mal non plus!!! enjoy, and catch ya later!

  7. papaanonymeon 28 jan 2008 at 7:59

    bonjour
    il est bientot 8 heures et je viens d arriver dans ce coin de france ou il y a un pont cassé qui fait l’admiration de millions de touristes!
    simplement un petit message
    n’oubliez pas avant de quitter l’australie, comme vous nous l’avez enseigné pendant notre périple australien, de dire au revoir en saluant cette terre, car pour beaucoup, au travers de vos photos , nous avons partager votre parcours .
    le dreametime touche à sa fin, et en route pour un autre continent;
    on attend les photos
    bises