Asie, c’est fini !

admin avril 5th, 2008

On s’est quitté au Laos, là où nous avons repris le chemin de Bangkok, cette capitale frénétique. Nous y avons découvert une autre face de la ville, celle du CBD, des grands buildings et immenses centres commerciaux où se bousculent une foule d’adolescents à la recherche de l’accessoire technologique dernier cri et les minettes à l’affût de la dernière collection à la mode. Un tout autre monde que celui qu’on connaissait des quartiers chinois et indiens où la population se mêle, se frôle et s’entasse sans ces petites ruelles odorantes où la bouffe et les vêtements ne coûtent que quelques pièces (pour nous autres occidentaux, je m’entends).
Donc après avoir passé une belle semaine avec Stephen, suisse australien et Goya, coréenne, nous prenons la route pour la Malaise et plus précisément pour la petite île méconnue de Pangkor. Un petit bout de paradis où les Malaysiens de toutes origines, malaise, chinoise et indienne viennent passer leurs vacances et leurs week-end. Une atmosphère différente des îles du sud de la Thaïlande, conçues et aménagées pour les touristes étrangers. Là aussi de belles rencontres, des malaysiens en vacances pour les soirées karaoké et poker, des étudiants français vivant à Kuala Lumpur qui nous accueilleront chez eux pour notre dernière nuit en Asie et puis des rencontres plus effrayantes telles le scorpion, les énormes varans et les singes…
Voilà c’est fini, on est un peu triste de quitter cette contrée où il nous reste encore tant de choses à découvrir et en même temps soulagés de pouvoir poser nos sacs dans un autre coin de paradis, nous voilà à l’île de la Réunion, bonjour la famille, ça fait drôlement plaisir de retrouver des êtres connus et familiers… De bons moments en perspective avant le “grand” retour.

Bien à Vous.

Album “Bangkok - Pangkor”

5 Responses to “Asie, c’est fini !”

  1. Iron 05 avr 2008 at 15:35

    Oté comment y lé?

    Australie, c’est fini…
    Asie, c’est fini…
    Aïe, c’est fini…
    Toutes ces couleurs, plus chatoyantes les unes que les autres
    Tous ces paysages plus beaux les uns que les autres
    Tous vos mots plus enchanteurs les uns que les autres
    Où allons nous aller les chercher?
    J’adore ces tuk tuk verts
    Vivien concentré sur sa partie de poker
    Encore de belles photos!

    Revenez nous vite
    Bisous

  2. adminon 05 avr 2008 at 15:42

    Alors ça c’est quand même fort, l’article à peine publié, je suis en train de mettre les photos en ligne, je n’ai pas encore fini que tu as déjà regardé les premières photos et que tu as déjà posté un commentaire… Un peu de patience t’aurai permis de voir l’album au complet…
    Allez j’espère que cela te plaît comme pensée du jour pour ta fête, j’ai fait “exprès” d’attendre aujourd’hui.
    Bises créoles…

    >No

  3. Clementon 09 avr 2008 at 11:08

    Salut les baroudeurs!

    Bon retour a vous dans l’empire francophone! Votre site m’aura bien aide pour la prepartion de mon voyage en tout cas! Vive vous et nous en fait. Profitez bien des derniers moments de tranquilite vacanciere loin de la maussade France!…
    Maintenant, pour moi c’est le temps de la recherche d un van ou d’une voiture… Croisons les doigts pour tomber sur une epave pas encore trop moisie par le dure loi du desert!…

    Bien le bonjour chez vous! ;) See ya

    PS:Il subsiste encore un ardechois en Australie!!!
    PS2: Tu geres plus que tout l’australien Vivien! ;)

  4. Stéphaneon 09 avr 2008 at 20:08

    Ah vous nous aurez fait rêver… vous nous aurez montré et raconté de bien belles choses/lieux/gens/aventures… que du bonheur quoi. Une fenêtre sur l’ailleurs, si appaisante.
    Je garderais de très beaux souvenirs de ce voyage (ça c’est quand même énorme pour un voyage que je n’ai pas fait ;-) )
    Je vous souhaite encore de belles heures d’ivresses.
    N’oubliez pas avant de revenir que nous sommes ici en France : le pays où le président s’appelle maintenant Sarkozy, le pays ou le président change de femme tout les 6 mois, la dernière est même chanteuse/mannequin (à froid comme ça c’est pas énorme ça ?), le pays ou un journaliste de France 2 c’est fait tabassé il y 2 jours par les CRS, le pays ou la flamme olympique ne passe pas, le pays ou on sait que de l’étranger on rigole de nous, mais nous on se marre de moins en moins et enfin le pays ou les droits de l’homme sont une inspiration… et ou on doit s’en contenter !
    Je vous conseille donc de vous préparer psychologiquement…
    Pour info un témoignage des “évenements” à Paris ce lundi :
    Jean Noël Perrichon
    “J’étais dimanche soir aux rencontres à Paris pour Ingrid Bétancourt.
    Et j’étais présent ce jour aux manifestations pour la défense du Tibet lors de la mascarade de la flamme olympique à Paris.

    J’étais à la Tour Eiffel vers 11 h 30 où déjà des manifestants pro-Tibet se rassemblaient alors que les “Chinois Officiels” continuaient à entrer des drapeaux, dragons etc … avec la complicité de la Police et des véhicules diplomatiques.

    J’ai suivi une interview de RSF (non invitée dans les médias officiels …) et j’ai même confirmé les dires de la dame interrogée à R Mesnard qui officiait pour une télé associative.

    Les policiers sont ensuite intervenus, sans brutalité pour séparer les camps pro-chinois des camps pro-tibets … alors qu’il n’y avait aucun conflit entre les deux camps !!! Il y avait simplement l’un des camps qui voulait faire la fête …

    D’un côté des milliers de Chinois, pour la grande majorité sûrement fiers de proposer des Jeux au monde entier, défilant avec musiques, drapeaux, dragons, fanions (sponsorisés par SAMSUNG) et de l’autre, quelques centaines de Tibétains en exil, des Chinois opposants à leur gouvernement et quelques centaines de militants avec les maillots et/ou fanions de RSF avec des menottes entrecroisées comme les anneaux olympiques.

    L’ambiance était plutôt décontractée sans heurts avec les forces de police.

    Il a fallu au moins 30 mn après le passage de la flamme (invisible d’où était parqué le public) avant que le Champ de Mars ne soit ouvert et j’ai pu avec de nombreux participants accéder,après de grands détours et contrôles policiers, au TROCADERO où, pendant la cérémonie de la flamme, avait lieu des meetings organisés par FRANCE/TIBET avec la LIDH.
    Là, des milliers de militants, de toute l’Europe, criaient et chantaient des slogans pour la liberté en Chine et au Tibet.

    Je suis allé ensuite à l’Hôtel de Ville, à pied, car toutes les stations de métro environnantes étaient fermées par des forces de police inimaginables.

    Il y avait des milliers de manifestants “pro chinois” et quelques centaines “pro Tibet” mais sans aucune violence, autre que verbale (même sans connaître le Mandarin).

    J’étais donc avec une trentaine de personne à scander “liberté au Tibet” ou “liberté d’expression” lorsque une vingtaine de gendarmes nous ont chargé. L’un deux s’est jeté sur une jeune Tibétaine qui n’avait en mains qu’un minuscule drapeau de RSF. J’étais le plus près d’elle et je me suis précipité pour la relever alors que d’autres gendarmes ceinturaient leur collègue qui avait complètement disjoncté. On a fait remarqué aux gendarmes qu’ils chargeaient des pacifistes, sur le parvis de la Mairie où DELANOE a fait inscrire “PARIS SERA TOUJOURS A LA DEFENSE DES DROITS DE L’HOMME, PARTOUT DANS LE MONDE”.

    Comme ils avaient leur boulot à faire, ils nous ont encerclé très violemment. Heureusement il y avait la TELE BELGE qui est venue filmer la Tibétaine qui avait été frappée au sol. Elle a expliqué sa vie en France, avec les Chinois en exil, mais aussi ce qui se passe au Tibet. Elle pleurait en parlant de la France, pays des Droits de l’Homme, qui envoyait sa police réprimer une manifestation non-violente. Me voyant à ses côtés, elle m’a remercié publiquement et j’ai une le privilège d’être intervieé par … la télé mexicaine. Le CIO et le CNOSF en ont pris pour leur grade.

    Les gendarmes nous ont menacé de nous embarquer pour des contrôles et un vieux monsieur d’au moins 80 ans que je n’avais pas remarqué leur a dit ” si vous voulez, embarquez-moi, la dernière fois c’était en 1942″. Il y a eu un grand silence, car même les gendarmes avaient compris (il a fallu l’expliquer aux amis Chinois). Très gêné j’ai vu leur officier appelé de l’aide et en quelques secondes on était entouré par une bande flic ROBOCOP avec matraque, bouclier etc … J’ai conseillé aux gens de quitter la place, car les manifestants qui étaient au milieu de la place commençaient à s’énerver beaucoup sur les forces de police. J’ai du reprendre mon chemin à pied pour retourner à la gare et j’ai croisé des motos de la Presse qui arrivaient à toute vitesse par dizaine vers la Mairie. J’espère qu’il n’y a pas eu trop d’heurts violents.

    Nous sommes vraiment dans un Etat Policier.
    Excusez-moi pour ce message très long, mais même si j’avais pu en parler par tel avec mes enfants, ça m’a fait du bien de vous l’écrire. Bon courage.”

    Jean Noël PERRICHON

  5. PAPAANONYMEon 26 avr 2008 at 10:29

    il y a des mots que l on aime pas lire, prenez l’exemple du mot FIN, c’est à sa simple lecture un mot qui sonne comme un couperet, un mot qui ne semble donner aucun avenir, le terminus,l’arrêt,le crépuscule, le néant.
    Prenons le maintenant sous un autre sens, l’aboutissement !
    c’est la réalisation de votre rêve, le couronnement de parcours merveilleux, ponctués de paysages extraordinaires et de rencontres inoubliables.
    Les souvenirs que vous ramenez ,et que vous garderez certainement très longtemps dans vos mémoires, sont le fruit de cette idée qui a germé au milieu de votre tendre complicité .
    Nous avons, nous les pisse-copie, les écrivaillons du dimanche parue bien pauvre face aux descriptions imagées et les photos colorées de votre site .
    Voila, nous allons dans peu de temps pouvoir a nouveau nous toucher et partager ces effusions affectives qui n’appartiennent qu’aux humains .
    Je vais quand à moi disparaitre de ce blog, l’anonyme a existé tout au long de votre voyage mais il est temps pour lui de retourner dans son anonymat.
    Merci
    Et en plus j’ai FAIM.
    BZ

Trackback URI | Comments RSS

Tu peux même laisser un message si tu veux

Pour cela, tu dois d'abord t'identifier.